dimanche 27 novembre 2011

Tous au Larzac de Christophe Rouaud

Et moi je dis d'emblée, tous au cinéma pour voir "Tous au Larzac" !
Je l'avoue, je me suis rendu à la projection du film de Christophe Rouaud en traînant les pieds, me disant, malgré de très bonnes critiques, qu'un documentaire de deux heures sur ce vieux combat, cela risquait d'être un peu pensum...
Et là, dès les cinq premières minutes, j'ai été happé par le sujet,  captivé par l'évocation de ce combat d'un noyau de paysans contre l'état et son projet d'agrandir un terrain militaire en les expropriant comme des malpropres.
La force de ce film, mélange d'images d'archives, de témoignages et de magnifiques plans de paysages réside dans le message de solidarité et d'espoir qui se développe au fil des séquences.
Mais le meilleur reste les témoignages des différents anciens leaders de ce mouvement. Si le discours de José Bové, figure médiatique connue, n'est pas vraiment surprenant, ceux qui crèvent l'écran sont les anciens leaders, paysans "pur porc" du Larzac. Avec sincérité, intelligence, humilité et humour, ils donnent une grande leçon de vie, de survie. Ils content ces dix années de combat avec lucidité, délivrant ainsi un véritable message de solidarité et d'espérance à notre génération dont les combats contre ce pouvoir libéral ne font que commencer.
Ces gens là, en dix ans, ont tout connu du combat militant et notamment de ses pièges. Ils ont réussi à vaincre les tentatives de noyautage de mouvances extrémistes, d'intimidation des médias, des tentatives de déstabilisation des renseignements généraux. Ils ont su inventer un combat original, imaginatif, non violent. Ils ont compris comment utiliser les médias en occupant le terrain avec des images fortes et symboliques.
Trente ans après, nous les écoutons égrener leurs souvenirs. Ce qui m'a frappé, c'est la beauté de ces personnes. Les visages sont ridés, vieillis mais chaque geste, chaque regard, chaque silence dégage une humanité extraordinaire. Ils ont accompli dans leur vie des actes dont ils peuvent être fiers et cela se voit.
Ces années de lutte les ont soudés, et lorsqu'en 1981, François Mitterrand décide d'enterrer le projet d'extension, leur rebellion est restée intacte puisque c'est encore dans le Larzac que sont nés les mouvements altermondialistes, la lutte contre les OGM,...
Ce documentaire est une leçon de résistance, qui prouve qu'avec de la solidarité, de l'imagination, on peut arriver à faire plier le pouvoir. Un film qui donne de l'espoir à tous les indignés de la terre.
Allez voir "Tous au Larzac" et vous saurez que s'indigner c'est possible, que ce combat mène toujours à quelque chose. Un tremplin pour le futur? Espérons-le!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Le discours de Laurent Tirard

 Maintenant que la jauge des cinémas est à 65 %, commencent à sortir les comédies françaises à potentiel, c'est à dire celles qui ont de...