jeudi 16 août 2018

Festival des jardins 2018/Chaumont sur Loire


Rendez-vous désormais incontournables des amoureux des fleurs, des plantes et de l'art, le festival des jardins de Chaumont-sur-Loire, a invité les créateurs à gratter, penser, semer et faire pousser plantes et arbustes autour de la pensée....( non pas la fleur totalement démodée uniquement vendue dans les jardineries en périphérie des villes mais la Pensée noble, celle de l'intellect). Le résultat s'il reste toujours surprenant au fil des 25 jardins proposés, semble toutefois avoir généré une certaine uniformité. Tout d'abord, et malgré avoir appelé à la rescousse des grands penseurs aussi différents que Proust, Shakespeare, Platon, Borges, Montaigne ou les membres de l'Oulipo, chaque cartel de présentation à l'entrée des jardins, s'enfonce dans une prose ouvertement conceptuelle qui frise le ridicule. Tous nous invite à méditer, se laisser porter par la magie du lieu créé,  à faire " un voyage onirique dans lequel le jardin devient simple, beau, élégant , ..."  ou bien "prendre le temps d'une vision d'ensemble et de mise en perspective, s'extirper des turpitudes de l'esprit et faire le vide sont des étapes indispensables pour le visiteur sur le chemin de la pensée". Le spectateur doit donc prendre de la hauteur, "tel un anachorète"  et tenter de s'immerger dans ces créations qui, au fil des visites, se mélangent un peu et finissent par avoir des ressemblances frappantes. Ainsi, le bleu et le violet dominent, qui toujours associés à d'autres végétaux aux feuillages très sombres ou argentés, donnant une vision assez triste, voire sombre à ces jardins qui semblent fuir les plantes colorées aux couleurs chaudes et chaleureuses. Les artistes retranscrivent-ils les pensées de notre époque ? Sans doute. Et si un festival, toujours un poil en avance sur son époque, donnait les futures grandes tendances en agencement de jardin ?  Voici en gros ce que cela donnera chez vous le printemps prochain.
De toute évidence, l'élément indispensable dans un jardin est le métal rouillé. Pas un jardin ou presque n'échappe à cette tendance lourde. Sous forme de bordures,


de tonnelle,


de .... colonne ...pour végétaux 


de bancs ou de sol meuble,


de bassin


ou plus simplement de bacs à fleurs. 



L'avantage du métal rouillé est qu'il ne craint pas l'extérieur. Pas d'entretien, aucune fragilité, voilà un matériau qui devrait s'imposer entre vos géraniums et vos tulipes. 
Si vous hésitez à prendre cette option un peu novatrice, sachez que l'autre tendance lourde est le piquet coloré, ...mais peut être dis-on tuteur ...plus jardin...mais vu qu'il est utilisé uniquement pour la décoration de votre espace végétal ... je persiste à écrire  piquet. 
On peut le planter en blanc 


en noir, 


naturel ( quand même !), et en très grande quantité pour donner un sacré effet ! 



en rouge et naturel. 

Et si vous voulez mixer les deux tendances, optez pour les barres de fer de chantier ( pour le béton armé), en naturel elle prendront un aspect rouillé du plus bel effet au milieu de vos hortensias et si vous avez une âme de jardinier peintre ultra tendance, peignez-les ! ( comme ci-dessous) 



Sinon, la tendance générale au niveau le l'agencement des plante s'approche plus de la friche que du jardin à la française. Moins d'entretien, plus de sérénité donc... Comme ici : 


ou là ...


Si cela vous semble pas assez dans l'air du temps et donner cette tonalité sombre de notre époque à votre jardin, rajoutez des vieux bouts d'ardoises comme ici, 


ou peignez en bleu ( Klein) vos graviers !


Et si vous voulez lutter contre cette tendance triste,  mais ne comptez pas dépenser vos quelques petites économies en éléments décoratifs ( sinon vous frolerez au mieux la dépression au pire le suicide) , rejoignez la tendance récup ( qui dure depuis des années mais qui ne s'épuise pas). Que ce soit des réveils, des chaises, des baignoires, des lustres, un miroir, l'effet (pour pas cher)  épatera vos amis qui en sont restés aux nains de jardin ! 







Toujours dans l'idée de récup, pourquoi, ne pas jouer avec son jardin comme une décharge sauvage où la nature reprend ses droits. Ce côté certes radical peut surprendre, mais aussi donner des idées à ceux et celles qui ont utilisé leur jardin comme poubelle ( oui ça existe, regardez bien autour de vous). Avec quelques plantes bien choisies dans la nature ( donc gratos), un peu de patience, votre vieux vélo abandonné donnera cela. : 


Le vieux réfrigérateur jeté là sans ménagement, un élément intrigant de votre décor bucolique :


La croix que votre beau frère, un soir de saoulerie, a piqué dans un cimetière ( je sais que tout est possible chez les lecteurs de mon blog) donnera indubitablement dans la tendance métal rouillé citée plus haut : 


Pour finir et quand même regarder du côté des végétaux, la tendance est donc au feuillage sombre comme ici ( mais exceptionnellement rehaussé de rouge) : 


Du coup, le dahlia, fleur franchement peu tendance, semble refaire une percée dans les jardins, car beaucoup de variétés possèdent ce feuillage foncé qui plaît tant à nos créateurs. Toutefois, il réapparaît aussi, plus jovial, dans des variétés plus gaies. ( Pour info, le glaïeul et l'arum, fleurs d'églises, sont toujours honnies des massifs ...et c'est tant mieux! ) 


Cette petite visite en photos du festival des jardins 2018 de Chaumont-sur-Loire, ne doit pas vous empêcher de courir les admirer ( si ce n'est déjà fait, ouvert jusqu'au 4 novembre prochain). La promenade est magnifique, surprenante et en plus doublée d'expositions d'art contemporain ( toujours en rapport avec le végétal ) assez extraordinaires ! 
Retour vers le passé : la visite du festival en 2016 est ICI


1 commentaire:

  1. Billet fort drôle. Finalement mon jardin est très tendance (rayon friche)
    Rappel : visite gratuite d'ici un mois!

    RépondreSupprimer

Le discours de Laurent Tirard

 Maintenant que la jauge des cinémas est à 65 %, commencent à sortir les comédies françaises à potentiel, c'est à dire celles qui ont de...