lundi 22 octobre 2018

Le discours de Fabrice Caro


Salle des fêtes de Sablé sur Sarthe, lors du salon" Hé lisez donc !". Mr Eudes Dubreuil des Glantier, président de l'association du même nom : 

Chers amis, chers lecteurs, merci d'être venus si nombreux pour rencontrer et donc fêter la parution du second roman de Mr Fabrice Caro, que je salue avec révérence. Je ne peux que me féliciter qu'une oeuvre littéraire de presque 200 pages, sans aucune promotion dans la presse, ( le Fig Mag n'en a pas encore parlé !) attire une telle foule. Je constate donc qu'après toutes vos BD  ... si caustiques... vos fans sont prêts à faire des folies pour vous approcher et retrouver votre univers cinglant et/ou absurde qui fait votre succès.
Votre nouveau roman, me dit-on, inaugure une nouvelle collection de la vénérable maison Gallimard, gage de bon goût et donc synonyme de qualité...
Permettez-moi de remercier l'auteur d'avoir répondu présent à notre invitation ( Coup d'oeil vers Fabrice Caro, coincé derrière trois piles impressionnantes de son ouvrage, stylo en main, prêt pour son marathon de dédicaces), alors qu'il se remet à peine du départ de sa compagne Sonia, partie pour un gratteur de guitare au regard empli de souffrances intérieures et de romantisme... ( Fabrice Caro glisse un mot à l'oreille de l'orateur)... 
Oh pardon, c'est le sujet de votre roman ?! ... heu... oui... bien sûr Fabrice... mais vous arrivez bien d'un éprouvant dîner familial avec parents, soeur et futur beau-frère ? ... Non plus ?!...  C'est aussi l'autre thème de votre livre ? ... Oui, bien sûr... L'émotion de vous voir si près, me fait perdre la tête...
Bref, je ne dévoilerai rien de l'intrigue de ce dernier ouvrage, laissant les futurs lecteurs la découvrir. La rumeur, enfin mon fils Jean-Rodolphe ( dit JR), me dit que vous nous offrez un cocktail différent de vos oeuvres précédentes, préférant l'introspection comique empreinte d'un certain vague à l'âme. Cependant, vous continuez, semble-t-il, à labourer avec ironie le champ de la vie de couple.... rassurez-moi...homme/femme ? ... ( signe affirmatif de l'auteur) ... Bien ... tout en y rajoutant une touche acidulée et pleine de trouvailles réjouissantes autour de la glu qui imprègne les rapports familiaux... ( ici, un court silence, un petit tic nerveux de la main semble agiter le président, cette dernière phrase ouvrant soudain des perspectives embarrassantes). 
Je ne ferai pas barrière plus longtemps à vos admirateurs, vous laissant tout à eux. Je vous souhaite donc un vrai succès de librairie pour ce nouvel opus cette fois littéraire, que votre formidable et drôlatique inventivité soit encore une fois récompensée par de gros tirages ( et ainsi parvenir aux pages livres de mon journal préféré). Alors je vous laisse à vos lecteurs, votre "Discours" étant bien plus brillant que le mien !

1 commentaire:

  1. Les discours saboliens sont connus pour être croquants, mais là vous avez fait fort!

    RépondreSupprimer

Old de M. Night Shyamalan

 Ne vous attendez pas à être terrassé par un twist final avec le nouveau Shyamalan, il n'y en pas ( ou alors,  vous n'avez jamais vu...