dimanche 9 décembre 2018

Fragile de Muriel Robin


Lire les souvenirs d'une personnalité bien vivante, se révèle pour un lecteur un peu ambiguë. Il faut déjà oublier le style, ce genre d'ouvrage, à quelques rares exceptions près, s'affirme rarement comme des oeuvres inoubliables ( même avec la collaboration de quelques auteurs connus, ici Lionel Duroy). Ensuite, on frise le voyeurisme, comme un lecteur de presse people, on a envie de connaître quelques petits secrets, sur la star qui écrit, mais aussi sur les autres stars que notre vedette a immanquablement croisé. Et puis, on se dit aussi : " Mais pourquoi diable, une célébrité éprouve-t-elle ainsi le besoin de s'épancher publiquement ? " ( Si voyeurs, y'a bien un exhibitionniste).  Au mieux, on peut penser qu'elle fait là une sorte de psychanalyse, coucher sur le papier sa vie lui permet peut-être de la mettre mieux en perspective ( même si ce genre de personne a les moyens de fréquenter les cabinets de psychanalystes). La partager avec le public lui donne une image de proximité qu'il ne faudrait pas négliger.  Au pire, on voit aussi un éditeur flairant le bon coup ( XO est un grand spécialiste) pour faire rentrer des pépétes dans sa trésorerie et du coup améliorer ( grâce peut être à un joli à valoir)  l'ordinaire de la vedette qui, le temps de la promotion de l'ouvrage, continue à occuper la scène médiatique.
Muriel Robin, personnalité populaire et très attachante, part toutefois avec un léger handicap : sa vie on la connait pas mal pour peu que l'on ait vu ses derniers spectacles, humoristiques mais tendres, assez autobiographiques ou que l'on ait lu ou écouté ses interviews lors de l'inévitable promo qui les accompagne. Donc son enfance à Saint Etienne, cadette d'une fratrie de trois filles, avec des parents marchands de chaussures, bien plus obnubilés par leur chiffre d'affaire que par regarder et écouter leurs enfants, on connaît bien. Le manque de tendresse qui en a résulté, le mal de vivre que Muriel a traîné toute sa vie, sa bisexualité, l'Alzheimer de sa mère, ses compagnonnages avec Pierre Palmade ou José Dayan aussi ( Paris Match et autres gazettes en ont régulièrement fait leurs choux gras). On ne découvre au final que peu de choses dans ce livre sauf peut être un twist final ( mais sans doute révélé lors de la promo...). Nous sommes également obligés de nous envoyer cette litanie de remerciements à tous les gens qu'elle aime, tous bons, généreux et fidèles qui l'ont ou soutenu ou aimé ou aidé ( mais c'est le genre qui veut ça). Les mauvais sentiments comme la rancoeur, la haine, la détestation n'ont pas de place dans ce genre d'ouvrage ( on ne fait pas de peine aux vivants, surtout lorsqu'ils peuvent demander des comptes) même si par-ci par-là on remarque un ou deux coups de griffes rapides.
Toutefois, le livre n'est absolument pas déplaisant à lire ( surtout la première moitié, celle de l'enfance et des débuts, la suite, entre Porsche et égrenage de la carrière, reste plus convenue). On sent une certaine sincérité dans le propos, qui parfois parvient à émouvoir réellement. On appréciera que Muriel Robin ait choisi de ne pas faire la maline en évitant toute drôlerie dans son texte, le rendant ainsi beaucoup plus sensible, plus près de sa personnalité ( que l'on devine bien complexe, et sans doute point facile). D'ailleurs, si l'artiste se dépeint comme fragile ( d'où le titre), à la lecture de son trajet, les adjectifs "Sensible" ou "Douée" viennent très vite en tête. Pas certain qu'en étant totalement fragile on fasse une carrière aussi belle....Douée, Muriel Robin l'ait assurément ( pour le théâtre, l'humour, l'écriture, la comédie mais aussi la musique, le bricolage, la générosité), mais étant aussi modeste, elle n'aurait jamais osé le mettre en avant.... Et pourtant...

1 commentaire:

  1. Rien qu' en regardant la couverture,on a le sentiment que ce livre l'aide peut être à tenir debout...?

    RépondreSupprimer

Gabrielle Chanel , manifeste de la mode

 Une foule essentiellement féminine, gentiment rangée sur le trottoir devant le palais Galliera, patiente pour pénétrer dans l'expositio...