samedi 23 mars 2019

Quoi de neuf dans la chanson française ?

Derrière Clara Luciani ou Angèle, sacrées star de la chanson en moins d'un an et promises à une belle carrière, qu'est-ce qui se mijote, quels jeunes talents cherchent à émerger ? Petite revue de printemps où de jeunes pousses essaient d'éclore. 

Commençons par du grand classique...et du déjà bien engagé dans la course au succès. Avec une guitare, un son proche de Renaud, des textes plus engagés que la moyenne, voici le retour d'une chanson à texte comme dans les années 70,  tendance ... Anne Sylvestre ( dans sa version adulte). Gauvain Sers, dont le premier album avait été fort bien accueilli, sort bientôt son deuxième opus dans lequel on trouvera un duo avec, justement, Anne Sylvestre. Un  premier extrait joue des coudes pour passer sur les ondes : " Les oubliés". Sur un thème qui se greffe aux combats actuels d'une partie de la population française : la disparition des services publics de nos campagnes, accompagné de trois courts-métrages racontant la naissance de cette chanson, on pourrait presque qualifier la chanson d'opportuniste. Mais quand on regarde l'engagement pour nos campagnes de ce chanteur qui a vécu dans la Creuse, quand on voit le nombre d'endroits délaissés où on lutte et où il offre sa notoriété, on ne peut douter de sa sincérité. Dans la lignée de son précédent album où il explorait déjà quelques maux de notre société, " Les oubliés" frappe juste et bien. 



Gauvain Sers : "Les oubliés"

Complètement différente, assurément originale, Maud Octallinn sort un premier album consacré à la saucisse ( "Sainte Saucisse") ! Si le premier clip, " La souplesse" n'évoque pas vraiment son fantasme charcutier , reconnaissons-lui une jolie tendance à une féminité assumée. Sa pop chaloupée, ses textes teintés d'humour et son côté un poil décalé arriveront-ils à faire la différence ? 



Maud Octallinn : " La souplesse"

Gontard, lui aussi, peut se targuer d'écrire des chansons à texte sur notre quotidien de nation libérale. Déjà à la tête d'une discographie relativement importante ( avec même un album de reprises de Jean-Luc Le Ténia, chanteur culte manceau décédé en 2011), un nouvel album est annoncé en 2019. Un premier titre sort ces jours-ci, "Kevin Malez",  où l'on retrouve plein d'influences, de Fauve à Daniel Darc en passant...mais oui...par Gilles Deleuze et qui accroche bien l'oreille. 


Gontard : "Kevin Malez"

Virage à 180 degrés, passons à quelque chose de plus soft, de plus doux : Clio avec "Amoureuse", joli morceau intimiste et romantique dans la lignée d'une Rose ou d'une Berry. Nous sommes dans la chanson d'amour  avec un léger pas de côté qu'accompagne un clip gentiment créatif. C'est léger et ça fait du bien ! Un deuxième album semble en préparation...et l'on est impatient de le découvrir. 


Clio : "Amoureuse"

Restons dans la douceur avec une note encore plus sucrée ( attention au mal au coeur) avec Vendredi sur Mer. Ce n'est pas un groupe, juste une chanteuse Suisse, influencée par le rap et la pop . Elle commence à intéresser les magazines qui ont pignon sur rue ( Les Inrocks, ...). Son premier album vient de sortir et sur You Tube son clip " Ecoute chérie" ... très lascif et gay, cartonne. Le succès semble à portée de main... 


Vendredi sur Mer : "Ecoute chérie"

Restons dans le même style : Requin Chagrin ( et soudain resurgit un duo Michel Sardou/Mireille Darc). Trois garçons et une fille composent ce groupe qui donne dans une pop suave très en vogue en ce moment. Leur clip "Sémaphore"  ( extrait de leur dernier album au même titre) surfe sur une vague gay décidément bien à la mode ce printemps chez cette nouvelle génération. Il paraît qu'Etienne Daho les adore... Bon signe non ?



Requin Chagrin : "Sémaphore"

Terminons par Clément Froissart dont un premier EP sort à peine. Son physique avantageux, bronzé par le soleil des Landes où il a installé son studio d'enregistrement, n'éclipse pas une musique léchée, légère, pop dansante avec une jolie ambiance un peu psychédélique. Son premier titre "Amour Armure" accompagne joliment ce printemps nouveau... A suivre de très près...


1 commentaire:

  1. "Pourvu que " "les oubliés "ne le soient pas trop...Elle est bien cette chanson... Elle donne à nouveau envie d'se mobiliser!

    RépondreSupprimer

La fille qu'on appelle de Tanguy Viel

Si on le lit le nouveau roman de Tanguy Viel pour son histoire se déroulant dans un milieu provincial de bord de mer, on sera évidemment déç...