dimanche 4 octobre 2020

Mon cousin de Jan Kounen

 


Trois questions que l'on peut se poser si l'on pense aller voir "Mon cousin". 

Jan Kounen dynamite-t-il la comédie française ?

Si l'on se rappelle de quelques uns de ses longs-métrages précédents ""Dobermann", " Blueberry" voire  " 99 francs", il est permis de penser, que, peut être, il insuffle dans cette comédie au scénario formaté pour faire les beaux soirs des premières parties des soirées télévisées, un bon coup d'effets speedés à la cocaïne ou embrumés à la sauce psychotrope. Si parfois la caméra s'emballe à zoomer, histoire de donner du punch à une histoire qui n'en a pas, force est de reconnaître que "Mon cousin"  reste bien sage, bien planplan comme le fut l'engoncé "Coco Chanel et Igor Stravinsky" (  oui, c'est de lui un peu oublié heureusement). Le film sent la commande...

"Mon cousin" présente-t-il quelque chose d'original ?

Basé sur l'idée d'un duo antagoniste qui a déjà beaucoup servi dans les comédies depuis ... que le cinéma existe ( ici, un riche PDG et son cousin pauvre), le challenge de faire original ou au pire inventif et divertissant, relevait, soit de l'exploit, soit de la rencontre de talents encore inconnus. Désolé pour messieurs Lacan, Lindon, Kounen, les auteurs du scénario, mais force est de reconnaître que l'on ne trouve rien à quoi se raccrocher dans ce qui s'avère une comédie banale de plus. Bien sûr chaque acteur tient parfaitement son rôle mais comme ils n'ont a défendre que des rôles clichés allant vers un dénouement larmoyant cliché, considérons que le minimum syndical est atteint. Est-ce suffisant pour se ruer dans un cinéma ? Non, même si ce serait sympa histoire de donner du baume au coeur aux exploitants de salle. 

Vincent Lindon troque-t-il avec aisance le costume d'ouvrier avec celui de PDG ?

Comme c'est un excellent comédien, la réponse est oui. D'ailleurs, vous l'avez peut être noté, mais pour la promo du film, que ce soit dans les salles de cinéma ou à la télévision, il n'apparaît qu'en costume/cravate... finis les tshirts ou les polos arborés lors de la promo des films de Stéphane Brizé et de ses messages contre le libéralisme. D'ailleurs, en regardant "Mon cousin" et sa fin très... capitaliste, on peut se demander si ce choix de  l'acteur de "En guerre" est bien dans la cohérence de ses propos entendus lors de la sortie de films plus politiques.... Mais c'est du Cinéma...





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Old de M. Night Shyamalan

 Ne vous attendez pas à être terrassé par un twist final avec le nouveau Shyamalan, il n'y en pas ( ou alors,  vous n'avez jamais vu...