mardi 19 avril 2022

Plus on est de fous plus on s'aime de Jacky Durand



Comme le titre l'indique, ce roman de Jacky Durand est à classer dans la feel good littérature. Donc pas question de s'attarder sur le style ( il n'y en a pas vraiment sauf si l'on considère qu'assembler des phrases simples pour que l'histoire se lise sans peine tout en ayant une folle envie de tourner les pages en soit un) mais plutôt sur le plaisir de lecture que l'on peut ressentir. 
"Plus on est de fous plus on rit", pour en donner l'atmosphère, essaie le mariage entre, en gros, " 3 hommes et un couffin" et " Les vieux fourneaux". On y trouve des personnages un peu en marge, bourrés d'humour, une situation inhabituelle avec un bébé trouvé sur une aire d'autoroute, un méchant mais surtout malgré le passé pas toujours légal de beaucoup de protagonistes, une avalanche de bonté, de camaraderie et, pour le côté moderne, une image de la paternité un poil décalée. On nage donc dans un océan de jolies choses, d'amitié virile, de prisons pas loin d'un club de vacances, d'une franche et éternelle fraternité entre anciens détenus débordant d'humanité. Comme Jacky Durand est critique gastronomique au journal Libération, le texte est émaillé de savoureux plats, produits du terroir plus goûteux les uns que les autres puisque cuisinés dans un grand naturel loin de labos aseptisés. 
Tout est pensé pour que la lecture soit facile, agréable. On peut donc se laisser tenter, même si trop de bons sentiments finissent par émousser l'intérêt de lecture avec des péripéties qui se devinent quelques chapitres à l'avance. 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sous l'eau de Catherine Steadman

La couverture appâte d'emblée avec ce million de lecteurs conquis .... Déjà ce sont des lecteurs pas des livres vendus... Si chaque livr...