mercredi 9 juin 2021

Le discours de Laurent Tirard


 Maintenant que la jauge des cinémas est à 65 %, commencent à sortir les comédies françaises à potentiel, c'est à dire celles qui ont des visées un peu plus importantes tant au niveau du nombre de spectateurs à faire venir que du contenu, sensément plus qualitatif que celui des comédies lambdas qui fleurissent habituellement toutes les semaines. Avant "L'origine du monde", " OSS 117" ou "Aline", voici donc, tiré du roman à succès de Fabcaro ( Fabcaro ! Quoi?!!? tu n'as pas lu Fabcaro ?!? ) " Le discours". 

Disons-le tout net, c'est une adaptation, et comme très souvent, le livre reste gagnant. Cependant, force est de reconnaître, que malgré tout, à l'écran, cela peut faire son effet parce que sortant du chemin totalement habituel des comédies peu inspirées proposées. Si le procédé n'a rien d'original ( l'illustration à l'écran des pensées du héros), l'effet ne fonctionne pas si mal ici durant une heure et demie, surtout grâce au véritable one man show de Benjamin Lavernhe tout à tour drôle, irritant, touchant, sarcastique, pleutre, fragile, ... A lui tout seul, il rend le film rythmé et supportable. Par contre, si ses partenaires ne déméritent pas, force est de constater que leurs personnages sont assez monolithiques et manquent un peu de nuances, ce que l'écran ( ou la mise en scène) amplifie, contrairement au roman qui arrivait à gommer le côté clicheton de cette famille. 

Mais ne boudons pas notre plaisir, si l'on veut passer un moment agréable, " Le discours " fera parfaitement l'affaire. Ni chef d'oeuvre, ni film honteux, cette comédie atteindra son objectif de divertir sans prise de tête... mais sans laisser non plus de grands souvenirs. 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Old de M. Night Shyamalan

 Ne vous attendez pas à être terrassé par un twist final avec le nouveau Shyamalan, il n'y en pas ( ou alors,  vous n'avez jamais vu...