lundi 24 février 2020

La femme révélée de Gaëlle Nohant


Du grand romanesque à Paris dans les années 50, auquel va venir s'ajouter, dans une deuxième partie, un portrait cinglant des Etats-Unis de la fin des années 60 qui entre en résonance avec aujourd'hui. Agréable à lire mais l'alliage grands sentiments/politique a du mal à s'amalgamer, ne trouvant jamais la juste dose. Vaut mieux que la couverture essayant d'appâter un lectorat porté sur l'eau de rose chic.

🔅🔅/ 5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La troisième guerre de Giovanni Aloi

 Faire un film sur ces hommes que nous voyons déambuler dans nos villes engoncés dans une tenue qui rappelle quelque cuirasse d'antiques...