lundi 24 février 2020

La femme révélée de Gaëlle Nohant


Du grand romanesque à Paris dans les années 50, auquel va venir s'ajouter, dans une deuxième partie, un portrait cinglant des Etats-Unis de la fin des années 60 qui entre en résonance avec aujourd'hui. Agréable à lire mais l'alliage grands sentiments/politique a du mal à s'amalgamer, ne trouvant jamais la juste dose. Vaut mieux que la couverture essayant d'appâter un lectorat porté sur l'eau de rose chic.

🔅🔅/ 5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Gabrielle Chanel , manifeste de la mode

 Une foule essentiellement féminine, gentiment rangée sur le trottoir devant le palais Galliera, patiente pour pénétrer dans l'expositio...