vendredi 28 février 2020

Dark waters de Todd Haynes


Vous sortirez de ce film en ayant envie, si ce n'est déjà fait, de jeter à la poubelle ...heu non...porter à la déchetterie ( Mark Ruffalo, acteur principal et producteur du film mais aussi militant écolo convaincu préférera) toutes vos poêles en Teflon. Vous retiendrez également la leçon qui fait encore plus froid dans le dos que de savoir que votre corps renferme du C8, ce dérivé fluoré qui peut vous provoquer quelques cancers, qui est que l'on ne peut compter sur personne, pas l'industrie, pas les politiques, pas l'état mais juste sur vous même si vous voulez vraiment que les temps changent. On le savait bien, mais "Dark waters" enfonce magistralement le clou.
Vous pensiez Todd Haynes plutôt porté sur les poètes marginaux ou les mélos flamboyants comme "Carol "? Révisez vos classiques et foncez voir comment il filme avec aplomb mais grande sensibilité, sans effet de manches mais avec finesse, cette histoire de "seul face à un géant", certes loin d'être drôle mais qui vous donnera le punch pour lutter contre tous ses pseudos marchands de rêve qui, pour de l'argent, diffusent la mort.
"Dark Waters" est LE film à voir absolument !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La troisième guerre de Giovanni Aloi

 Faire un film sur ces hommes que nous voyons déambuler dans nos villes engoncés dans une tenue qui rappelle quelque cuirasse d'antiques...