vendredi 7 février 2020

#Jesuislà d'Eric Lartigau


Brainstorming chez Gaumont :
- Bon les gars, il va ...
- Hé y'a des filles ici aussi !!
- Ouais...bon... bref...il va falloir se mettre au boulot ! Dans l'édition, ils font un max de blé avec des livres qui font du bien ( surtout pour la caisse), alors il nous faut trouver un scénar qui plaise aux jeunes et qui soit comme un doudou au creux de l'aprem quand les vieux vont au ciné. Allez, on pulse ! Donnez moi des idées !
- L'amour sur Tinder !
- Non, dans un film qui fait du bien, on ne baise pas, voyons !
- Meetic alors ...
-On a dit pour les jeunes !!!
-L'amour sur Instagram alors.. de ma nièce de 8 ans à Mylène Farmer , tout le monde y est ..
-Vendu ! Aller une histoire, un décor, des idées... On se secoue...
-?!?!
- Mais bon sang qu'est-ce qui marche en ce moment ?
- Master chef !
- Les mangas !
- La Corée !
- Burger quizz!
- L'empathie !
- Blanche Gardin!
- La bienveillance !
- Le mariage gay !
- La stimulation de la prostate !
- Non, on a dit pas de sexe ! Tu as noté Paul-Emile ? Ca a pas l'air mal ! Thomas, Eric , vous pouvez me travailler un scenar avec ça, je veux huit pages dans 3 heures...
Trois heures et dix minutes plus tard ...
- Je viens de lire ton histoire de restaurateur en manque d'amour qui s'éprend d'une instagrammeuse coréenne .... pas mal du tout ! On se prend pas la tête, c'est idéal et en plus on peut se faire financer par l'office de tourisme de la Corée du Sud, on colle le resto dans le Pays-Basque ( on a le fric de la région Aquitaine), on tourne en été, on offre trois semaines de thalasso à Biarritz à Blanche Gardin et  le tour est joué .... Reste à trouver un acteur qui soit aimé des jeunes et des vieux...
- Dany Boon ?
- Non trop cher !
- Romain Duris ?
- Pas assez rond pour un film cocoon.
- Jean-Pierre Bacri ?
- On a dit qui fait du bien, pas qui déprime !
- Alain Chabat !
- ... Oui ! Génial ! Les jeunes adorent son burger et les vieilles ne rêvent que le fourrer dans leur lit !  On lance la préproduction !

Et c'est ainsi que neuf mois plus tard on retrouve sur les écrans cette bluette sans consistance, pas méchante pour deux sous mais terriblement plate. Les sujets sont juste effleurés, il ne faudrait pas que le spectateur réfléchisse trop. On essaie de jouer sur l'émotion en filmant les regards si attendrissants façon basset hound dont nous gratifie Alain Chabat, on nous colle une vague histoire de paternité qui rêve d'éclater en plein jour, on refait jouer Marjorie Poulet à Blanche Gardin ( Pays-Basque oblige) et on colle ses seules scènes dans la bande annonce pour attirer le public. C'est improbable, gnangnan, totalement raté malgré les efforts des deux acteurs connus.
#onpeutéviter




2 commentaires:

  1. Bonsoir Pierre, excellent, ton billet. Personnellement, la BA m'a suffi. Et puis La famille Bélier était un tel navet que Lartigau réalisateur, je passe. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer

Gabrielle Chanel , manifeste de la mode

 Une foule essentiellement féminine, gentiment rangée sur le trottoir devant le palais Galliera, patiente pour pénétrer dans l'expositio...