vendredi 10 janvier 2020

Les siffleurs de Corneliu Porumboiu


Un polar roumain ( certes coproduit par la France), ça vous dit ? Peut être que le nom de Porumboui vous fait tiquer, le souvenir de quelques longs-métrages précédents aux plans fixes et aux dialogues à faire prendre un dictionnaire philosophique à un auditeur de France Culture  vous ont laissé un souvenir pesant ? Rassurez-vous, le réalisateur change son cinéma et s'essaie dans au film de genre avec pas mal de légèreté. Bon, pas certain que vous suiviez l'intrigue, tarabiscotée à souhait, jouant sur le temps, les lieux et surtout des questionnements sur les personnages jouant un double ou un triple jeu. Peu importe. Il faut se laisser emporter, ne pas chercher à comprendre ( on sait que tout monde veut récupérer le magot, ça suffit) et piocher dans ce que nous offre le metteur en scène dans ce qui ressemble à un pastiche intello du film noir. On appréciera les clins d'oeil à Gilda ( faut dire que l'actrice principale, Catrinel Marlon, a une plastique a faire se damner n'importe quel flic) ou à Hitchcock, la malice de ce langage sifflé, tout comme les scènes dans des décors de cinéma  angoissants. Ce n'est pas totalement passionnant mais ça reste un bon spectacle original pour un spectateur aimant le jeu plus que l'intrigue. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

FIF85, Festival International du Film de La Roche sur Yon ( une journée au)

Heureusement la Vendée, dans le domaine culturel, ne se résume pas qu'au Puy du Fou. Ainsi, en octobre depuis 12 ans, se déroule un fest...