lundi 12 avril 2021

Transitions de Elodie Durand


 Le sujet de la transition, celle du passage d'un sexe à l'autre, éclate un peu partout autour de nous. Ceux qui pourraient lever les yeux au ciel, agacés de tout le tapage fait autour de ce thème depuis quelques années, devraient toutefois ne pas hésiter une seconde à se plonger dans le récit concocté par Elodie Durand car elle fait magnifiquement le point sur la question. 

L'histoire d'Alex qui nous est contée via le regard de sa mère, décale juste ce qu'il faut notre regard et nous interroge d'emblée : Que ferions si notre fille, notre fils décidait d'un passage d'un sexe à l'autre ? L'histoire d'Anne Marbot, même si le nom a été changé, demeure bien réelle et ses questionnements, son cheminement, de la stupeur à l'incompréhension, de la colère à la peur, puis à la lente acceptation pourraient bien être le notre, si par hasard cela nous arrivait ( oui, cela n'arrive pas qu'aux autres!). 
Dans ce parcours singulier, au fil des mois, Elodie Durand va poser son trait simple, chaleureux et redoutablement empathique sur un déroulé qui va suivre les pensée de la mère d'Alex ( mais aussi de son compagnon et de ses frères et soeurs) et mêler habilement le pédagogique ( vous ne vous mélangerez plus avec les termes " cisgenre",  "non binaire", "genderfluid", "trans(genre)", ...), l'historique ( la fluidité des genres selon les époques ou les contrées), le scientifique et le psychologique. Et comme nous sommes en compagnie d'une auteure de talent, de beaux dessins ( souvent en pleine page)  décrivent à merveille les tourments intérieurs des personnages, donnant à l'ensemble un côté artistique particulièrement touchant. 
L'histoire, encore compliquée pour nos cerveaux cloisonnés par des siècles de binarité stricte , s'affiche ici avec une simplicité parfaite et parvient à toucher le lecteur. Le coup de grâce étant donné par Alex , celui que l'on regarde évoluer, qui clôt le roman avec un beau texte aussi simple qu'émouvant. 
"Transitions" risque de devenir un classique dans son genre ( non genré justement) et ce ne sera que justice tellement l'ensemble parvient à être juste, universel, sur un sujet encore très sensible. 







Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Joe la pirate de Hubert et Virginie Augustin

 Joe la pirate, c'est Marion Barbara Carstairs, un riche anglaise devenue ensuite l'héritière de magnats du pétrole ( ses grand-pare...